La Nouvelle-Zélande envisage de donner le droit de vote aux jeunes de 16 et 17 ans après que le tribunal a décidé que l’âge actuel pour voter est discriminatoire | Nouvelles du monde

Les politiciens néo-zélandais voteront sur l’opportunité d’abaisser l’âge de vote national de 18 à 16 ans, a déclaré la Première ministre Jacinda Ardern.

Cela fait suite à une décision rendue lundi par la Cour suprême du pays selon laquelle son âge actuel de vote de 18 ans est discriminatoire, obligeant le Parlement à discuter de l’opportunité de l’abaisser.

L’affaire, qui traîne devant les tribunaux depuis 2020, a été rachetée par le groupe de pression Make It 16.

Le groupe affirme sur son site Web qu’il n’y a pas de justification suffisante pour empêcher les jeunes de 16 ans de voter alors qu’ils peuvent conduire, travailler à plein temps et payer des impôts.

Sanat Singh, son co-directeur, s’est dit absolument ravi de la décision du tribunal.

« C’est une journée énorme », a-t-il déclaré. « C’est historique non seulement pour notre campagne, mais pour le pays. »

M. Singh, 18 ans, a déclaré que des problèmes existentiels tels que le changement climatique – ainsi que des problèmes tels que la reprise pandémique et l’état de la démocratie – affecteront le plus les jeunes.

« C’est pourquoi je pense qu’il est vraiment important de mettre tout le monde sur le pont pour s’assurer que nous pouvons avoir un avenir plus solide », a-t-il déclaré.

Mme Ardern, qui dirige le Parti travailliste libéral, a déclaré que tous les législateurs devraient avoir leur mot à dire sur la question.

Bien qu’elle se soit déclarée personnellement favorable à l’abaissement de l’âge, un tel changement nécessiterait une majorité de 75% des parlementaires pour être d’accord, et les partis politiques ont des opinions partagées sur le sujet.

Le Parti vert veut une action immédiate pour abaisser l’âge de vote à 16 ans, mais le plus grand parti d’opposition, le Parti national, ne soutient pas le changement.

« Ce n’est pas quelque chose que nous soutenons », a déclaré son chef Christopher Luxon aux journalistes.

« En fin de compte, vous devez tracer la ligne quelque part, et nous sommes à l’aise avec la ligne à 18 ans. »

En vertu de la loi néo-zélandaise, la protection contre la discrimination fondée sur l’âge commence à 16 ans.

Les juges ont jugé que le procureur général n’avait pas réussi à montrer pourquoi 18 ans avaient été choisis comme âge pour voter plutôt que 16 ans.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page