L’animateur de télévision Adam Hills organise une simulation d’opération dans la circonscription de Matt Hancock tandis que le député reste dans la jungle | Actualités Ents & Arts

L’hôte de Last Leg, Adam Hills, a organisé une simulation d’opération politique dans la circonscription de Matt Hancock – mais dit que les gens se sont présentés avec de « vrais problèmes ».

Le présentateur de télévision et comédien australien s’est rendu dimanche dans la ville de Mildenhall pour permettre aux habitants de faire part de leurs préoccupations pendant que le Député du Suffolk occidental continue son apparition controversée sur ITV Je suis une célébrité… Sortez-moi d’ici !

M. Hancock a fait l’objet de vives critiques pour avoir participé à l’émission de téléréalité et a fait suspendre le whip conservateur pour s’être joint à un moment où le Parlement siège.

Hills, 52 ans, est apparu sur Good Morning Britain pour parler du faux rendez-vous public, qui sera diffusé lors de l’épisode de vendredi de son talk-show comique sur Channel 4 The Last Leg.

Il a dit: « Je vous dis quoi, tout le monde est venu avec un vrai problème. J’étais vraiment surpris, je pensais que les gens auraient des problèmes de comédie mais non, les gens voulaient un meilleur accès aux transports en commun, aux dentistes, aux médecins, tout ce genre de des trucs.

« C’était la chose intéressante, à la fin, ils ont tous dit: » Nous voulons juste être écoutés « .

« C’était l’essentiel, ils ont dit que nous voulions juste que Matt Hancock vienne ici et nous écoute. C’est comme un mariage, vous voulez juste que l’autre personne vous écoute. »

Hills a accepté lorsque le co-animateur Richard Madeley a suggéré que l’ambiance était « plus de chagrin que de colère ».

« Absolument, » dit-il. « Les gens ne sont pas en colère, ils veulent juste que leur député se présente et écoute leurs préoccupations. »

Lire la suite:
« Je trouve Hancock visqueux et glissant »

Il a ajouté: « Tout un tas de gens ont dit que ce serait bien d’avoir une réponse, nous avons envoyé des e-mails, nous avons envoyé des lettres et quand cette réponse est: » Je suis désolé, je mange le pénis d’un kangourou dans la jungle australienne en ce moment », ce n’est pas du tout ce qu’ils espèrent. »

M. Hancock a précédemment souligné que la première chose qu’il ferait après avoir quitté la jungle serait de retourner dans le Suffolk et d’organiser une opération chirurgicale avec ses électeurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page