Serait-ce le moment où Sunak et Sturgeon règlent une fois pour toutes l’indépendance de l’Écosse ? | Actualité politique

C’est un coup dur pour l’ambition de Nicola Sturgeon d’organiser un deuxième vote pour l’indépendance en octobre prochain. Cela exclut presque certainement ce plan.

Mais ce n’est pas tout à fait surprenant car le propre officier supérieur de la loi du premier ministre n’était pas entièrement convaincu de la base juridique pour Holyrood légiférant pour un référendum contre l’approbation de Westminster. C’est pourquoi la Cour suprême s’en est mêlée.

Les militants d’Indy ne seront pas dégonflés par cette décision. Ils verront probablement cela comme une pierre d’achoppement car ils pivotent maintenant vers le plan B qui utilise les prochaines élections générales comme un vote d’indépendance de facto.

Cela signifiera plus de turbulences politiques dans les deux sens.

Est-il viable pour Westminster d’ignorer la série de victoires électorales du SNP où il place l’indépendance au premier plan ? Quelle est la voie pour clore le débat ?

Presque chaque problème intérieur en Écosse est vu à travers le prisme de la constitution. Serait-ce le moment où le Premier ministre Rishi Sunak se rend compte que cela ne va pas disparaître et qu’il accepte d’entamer des pourparlers pour régler le problème une fois pour toutes ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page