Sturgeon rejette le NHS Scotland «à deux niveaux» faisant payer les soins aux riches | Actualité politique

Nicola Sturgeon a rejeté un document divulgué discutant de la transformation du NHS Scotland en un système à deux niveaux où les riches paient pour les soins.

Le procès-verbal d’une réunion de hauts responsables de la santé en septembre, vu par la BBC, a affirmé que la directrice générale du NHS Scotland, Caroline Lamb, avait donné le « feu vert » pour que l’idée soit discutée alors que le service fait face à une crise en cours.

Une suggestion dans le procès-verbal était de « concevoir dans un système à deux niveaux où les personnes qui peuvent se le permettre, deviennent privées ».

Mais la première ministre du pays a déclaré qu’elle était « catégoriquement » contre l’idée.

Mme Sturgeon a ajouté: « Les principes fondateurs du National Health Service ne sont pas à discuter.

« Ce sont les gouvernements démocratiquement élus qui décident de la base politique du Service national de santé. »

Lorsqu’on lui a demandé si elle ou ses ministres savaient que des discussions avaient lieu, elle a répondu: « Je ne dicte pas aux directeurs généraux du NHS ce dont ils peuvent et ne peuvent pas discuter – nous vivons dans une démocratie. »

D’autres suggestions dans le procès-verbal comprenaient la fixation d’un objectif de sortie des patients dans les 23 heures, un examen des prescriptions de médicaments à long terme et l’application d’une charge pour les demandes d’accès à l’information, les responsables affirmant qu’il y avait un trou noir fiscal de 1 milliard de livres sterling à combler.

Mais Mme Sturgeon a affirmé que le NHS Scotland surpassait les autres régions du Royaume-Uni et avait son plein soutien.

« Permettez-moi d’être clair sans équivoque, nous le ferons dans le cadre de ces principes établis de longue date, bien acceptés et, je pense, presque universellement soutenus d’un service public gratuit au point d’utilisation et de besoin », a-t-elle déclaré.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page