Un nouveau-né a été tué dans un hôpital ukrainien lors d’une frappe aérienne russe, selon des responsables

Un nouveau-né a été tué dans un hôpital de Vilnyansk, situé dans la région de Zaporizhzhia en Ukraine, lorsqu’une frappe aérienne russe a frappé le bâtiment mercredi, selon Services d’urgence de l’État ukrainien. La mère et le médecin du bébé sont vivants et ont été sauvés des décombres, ont indiqué des responsables.

La mère du bébé était la seule patiente là-bas, selon BBC News. La première dame d’Ukraine, Olena Zelenska, a écrit sur Twitter que le bébé n’avait que deux jours.

« Nous n’oublierons jamais et ne pardonnerons jamais », a-t-elle écrit. « Mes sincères condoléances aux proches du bébé. »

La Russie a été accusée de attaque d’une maternitél à Marioupol plus tôt cette année, où au moins 17 personnes ont été blessées. « Les gens, les enfants sont sous l’épave », avait alors tweeté le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qualifiant cela d' »atrocité ».

Zaporizhzhia, où la récente grève a eu lieu, a été reprise par la Russie lorsque le Kremlin quatre régions annexées en septembre. Il abrite la plus grande centrale nucléaire d’Europe.

Attaque russe au missile contre un hôpital de Vilniansk
Des sauveteurs travaillent sur le site d’une maternité d’un hôpital détruit par une attaque de missiles russes, alors que leur attaque contre l’Ukraine se poursuit, à Vilniansk, région de Zaporizhzhia, Ukraine le 23 novembre 2022.

STRINGER / REUTERS


Plusieurs régions ont été attaquées mercredi et les services d’urgence ont déclaré avoir répondu à 159 incidents, détectant et retirant 1 453 objets explosifs. Depuis le début de l’invasion russe du pays, des responsables ont déclaré que 288 508 objets explosifs et plus de 6 272 livres d’explosifs ont été neutralisés en Ukraine, dont 2 154 bombes aériennes.

Dans la région de Kharkiv, deux personnes dans un immeuble ont été tuées lors d’un bombardement, selon la BBC.

Dans la capitale Kyiv, il y a eu plusieurs explosions, mais il n’était pas immédiatement clair si elles étaient causées par les projectiles russes des systèmes de défense aérienne, selon l’Associated Press. L’une des infrastructures de la capitale a été touchée, a déclaré le maire Vitali Klitschko. Il a également déclaré que l’approvisionnement en eau avait été coupé dans la ville.

Le pays a également connu des coupures de courant généralisées dans certaines parties de Kyiv, de Lviv et de la région d’Odessa.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page